Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 83

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 144

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 145

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 146

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 147

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 148

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 149

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 150

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 151

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 152

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 153

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 154

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 155

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 156

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 157

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 144

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 145

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 146

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 147

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 148

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 149

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 150

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 151

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 152

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 153

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 154

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 155

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 156

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 157

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 144

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 145

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 146

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 147

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 148

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 149

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 150

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 151

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 152

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 153

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 154

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 155

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 156

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 157
Forum de Monaco - Blog Daniel BOERI et actualite de Monaco
 
 
Bienvenue sur Forum de Monaco - Blog Daniel BOERI et actualite de Monaco
Recherche
Accueil · Mon Compte · Forums · FAQ
 
 

 
Catégories


 

 
NIM



 

 
Login

Surnom/Pseudo

Mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions etc.

 

 
Qui est en ligne ?

Il y a pour le moment 53 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

 

 
Sondage / Vote

Êtes-vous d’accord pour l’interdiction du commerce du thon rouge ?

Oui
Non



Résultats
Sondages

Votes: 1127
Commentaires: 1084

 

 
 
   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Monaco ...demain ? Ressourcer notre logiciel

 
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    www.danielboeri.com Index du Forum -> NIM
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Daniel
Site Admin


Inscrit le: Oct 09, 2007
Messages: 310
Localisation: Monaco

MessagePosté le: Lun Fév 23, 2009 6:37 pm    Sujet du message: Monaco ...demain ? Ressourcer notre logiciel Répondre en citant


Monaco ...demain ? Ressourcer notre logiciel


Il y a un an, les monégasques ont reconduit la majorité sortante pour une nouvelle législature. Je voudrais ici présenter quelques observations.

Cette première année a montré des aspects positifs et des côtés carrément négatifs, dans les relations entre le gouvernement et le conseil national.
Côté positif, il y a eu la recherche du consensus qui est la colonne vertébrale de notre démocratie.
Toutefois, cela ne s’est pas fait sans mal. Il a fallu un grand sens des responsabilités de nos conseillers nationaux, majorité et opposition, pour maintenir le consensus alors que le budget primitif 2009 ne tenait aucun compte de la réalité économique mondiale. Le gouvernement, de son côté, a donné quelques gages de dernière minute, du moins en apparence, à la majorité.

En votant le budget, quel que soit le vote des uns et des autres, le conseil national n’a pas rajouté une crise de confiance à la crise économique. Le consensus a fonctionné, mais sur la forme et non dans l’esprit.
Il n’empêche que le budget n’est pas satisfaisant. Etabli avant la prise de conscience de l’acuité de la crise, le gouvernement n’a pas cru revoir sa copie. Cette conduite ancestrale souligne le versant négatif des pratiques gouvernementales : « le budget n’apparaît être qu’un exercice obligé et constitutionnel, …mais bon, on verra bien ce qui se passera ensuite… ». La parole du conseil national est prise en compte comme un pis-aller, une contrainte ; puis les choses continuent comme avant. Cette pratique existait à l’âge de pierre, où seul le réel comptait. Il se trouve que certains s’en sortaient bien et d’autres pas ; l’effort de la science économique fut donc porté sur la qualité de la prévision pour, non seulement piloter l’économie, mais faire des choix et les optimiser.
La crise est l’occasion de changer cette pratique. Nous sommes sans doute les seuls au monde à avancer les yeux bandés. J’avais proposé de mettre progressivement en place un Accord Cadre de Législature qui, loin d’être un carcan permettait d’éclairer les choix budgétaires et surtout de donner une lisibilité à l’action du gouvernement. Il convient de changer cette « démarche pompier », qui donne la priorité au seul court terme, pour donner au budget son caractère majeur « d’ardente obligation » ; encore plus, parce qu’il y a …demain.

Demain, c’est déjà aujourd’hui. Le monde traverse une crise économique, la plus forte depuis un siècle. Il ne s’agit pas d’une simple « bulle » ; personne n’est en mesure d’en prédire la fin. Ce gouffre, qui touche tous les pays va impacter globalement Monaco, car le politique va accompagner l’économique.
Nous ne pouvons rester passifs, profitons de cette situation pour ressourcer notre logiciel. Ce qui marchait bien avant ne plus fonctionnera plus à l’identique.
C’est l’occasion d’un effort collectif pour revisiter, à la fois, nos objectifs, nos pratiques, nos comportements et nos règles, sans faux semblants.
Cinq domaines clés sont à réinventer, tranquillement, mais sûrement.



1 – L’attractivité de Monaco

Monaco se doit de redéfinir sa nouvelle « compétence distinctive » et de développer ses atouts. Pour cela, il convient de revoir la place que Monaco doit tenir dans le monde qui va sortir de la crise. Que se passera- t- il si nous ne changeons pas ? A quelles conditions attirer à Monaco des activités commerciales, à valeur ajoutée et de recherche, et lesquelles? Comment assurer notre développement ? Mais aussi, évidemment, quel nouveau tourisme va naître et comment répondre à la concurrence ? Bref, il s’agit de redéployer un nouveau savoir faire.

2 – L’impact de la crise mondiale sur la fiscalité

Les gouvernants mondiaux sont désemparés. Les plans de relance succèdent aux plans relance. Tous tâtonnent et doivent rassurer leurs citoyens. Comme toujours, la recherche de boucs émissaires symboliques sera le palliatif à l’absence de solutions concrètes. Déjà les bonus et les salaires des dirigeants sont jetés en pâture morale au bon peuple. Certes, ceux qui ont causé la crise, doivent être sanctionnés. Mais, il faut être clair, en dehors de leur caractère « marketing » ces effets d’annonce n’apportent en rien une solution à la crise actuelle. Il convient d’être vigilant et pro actif. Déjà, notre voisin réclame à l’envie la fin des « paradis fiscaux » et, même si nous n’en sommes pas un, nous devons être prêts à y répondre, car nous avons de réels atouts économiques et fiscaux à faire valoir. La crise oblige à changer de paradigme, faisons-le et avançons sereinement. Revisitons nos pratiques fiscales, quand bien même la fin des « paradis fiscaux » ne pourrait être qu’une « montagne qui accouche d’une souris ». Qui peut croire, en effet, que les fonds qui y sont placés dorment dans des coffres attendant l’érosion de l’inflation ? Ceux-ci sont déjà placés dans l’économie mondialisée, les états n’y gagneront donc, à la marge, que des recettes fiscales. Nous sommes très loin des questions de solvabilité qui se posent au monde. Mais, la politique nous conduit à nous repositionner et nos atouts ne sont pas minces pour gagner des contreparties.

3 – L’emploi

Notre bassin d’emplois représente près de 50000 salariés. Déjà, le secteur industriel est touché de plein fouet. Cela a commencé par les intérimaires et le chômage partiel.
Quelle est notre politique de l’emploi pour ces temps nouveaux ? Il est à craindre que la fameuse « place financière » dont certains pensaient faire dépendre l’avenir de l’emploi a, c’est bien le moins, du plomb dans l’aile.
Là encore : quels nouveaux emplois voulons nous créer ? Comment accueillir les nouveaux salariés ? Comment leur offrir un toit, des loisirs etc. ? Voilà un vaste chantier ! En effet, s’il convient de défendre le secteur industriel, la logique économique est intraitable, l’avenir de l’industrie en général passe par des gains de productivité ou par des délocalisations dans des pays à faible coût de main d’œuvre, Quels métiers vont s’y substituer ?

4. Les retraites.

Accéléré par le point précédent, l’avenir des retraites est aujourd’hui directement remis en cause. C’est socialement insupportable. Un premier emploi aujourd’hui ne touchera pas sa retraite dans 40 ans. Notre système doit impérativement et rapidement être revisité, nous n’avons que trop tardé sans rien anticiper. L’équilibre instable entre recettes et dépenses va vite conduire à des déficits chroniques, accélérés par les pertes d’emplois actuelles. Les décisions sur les retraites n’ayant que des impacts à moyen et long terme, il convient de s’y atteler au plus tôt.

5. L’extension en mer

Aujourd’hui suspendue, l’extension en mer reste une perspective forte pour Monaco. C’est une condition de notre développement, comme ce fut le cas pour Fontvieille en son temps. Certes, la période critique que nous vivons, change la donne. Nous devons en profiter pour parfaire les critères de sélection des projets. D’ailleurs, la judicieuse présentation de quatre d’entre eux au Grimaldi Forum justifie que cette sélection soit beaucoup plus transparente qu’elle ne l’a été jusque-là. Il s’agit d’un enjeu majeur pour les générations futures et l’occasion de montrer au monde que développer l’écologie n’est pas incompatible avec l’économie, d’’autant que l’argent est là.


La présente crise est l’occasion de remettre à plat nos ambitions. Nos actions, jusque là pleines de succès, doivent être revisitées, comme nos pratiques. Bref, il s’agit d’inventer une nouvelle voie, plus transparente et plus partagée, et ouverte sur le monde nouveau qui va naître.

Daniel BOERI
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    www.danielboeri.com Index du Forum -> NIM Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
 
 

Forums ©