Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 83

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 144

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 145

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 146

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 147

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 148

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 149

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 150

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 151

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 152

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 153

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 154

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 155

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 156

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 157

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 144

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 145

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 146

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 147

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 148

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 149

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 150

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 151

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 152

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 153

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 154

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 155

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 156

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 157

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 144

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 145

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 146

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 147

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 148

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 149

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 150

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 151

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 152

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 153

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 154

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 155

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 156

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/www/boeri/new/mainfile.php on line 157
Forum de Monaco - Blog Daniel BOERI et actualite de Monaco
 
 
Bienvenue sur Forum de Monaco - Blog Daniel BOERI et actualite de Monaco
Recherche
Accueil · Mon Compte · Forums · FAQ
 
 

 
Catégories


 

 
NIM



 

 
Login

Surnom/Pseudo

Mot de passe

Vous n'avez pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions etc.

 

 
Qui est en ligne ?

Il y a pour le moment 77 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

 

 
Sondage / Vote

Êtes-vous d’accord pour l’interdiction du commerce du thon rouge ?

Oui
Non



Résultats
Sondages

Votes: 1120
Commentaires: 1084

 

 
 
   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La crise des « subprime » et les paradoxes des banquiers

 
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    www.danielboeri.com Index du Forum -> Edito du 13 Février - La crise des
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Daniel
Site Admin


Inscrit le: Oct 09, 2007
Messages: 310
Localisation: Monaco

MessagePosté le: Mer Fév 13, 2008 7:26 pm    Sujet du message: La crise des « subprime » et les paradoxes des banquiers Répondre en citant

Editorial du 13 février 2008

La crise des « subprime » et les paradoxes des banquiers




Probablement, malheureusement, dans peu de temps, les banquiers centraux, qu’ils soient européens et toujours en retard ou américains, eux plus en avance, annonceront l’entrée en récession. Les indicateurs s’allument tous les jours et même si certains en sont encore à l’orange, d’autres sont déjà dans le rouge.
Pire, la « stagflation » dont on avait même oublié l’existence, pointe le bout du nez. Certains plus audacieux, mais réalistes, commencent à annoncer un déclin ! On rencontre déjà quelques experts pour réclamer un « New Deal » - ah Keynes quand tu nous tiens - pour….. une dizaine d’années !
La macroéconomie est si complexe qu’il convient d’être prudent dans les commentaires.
Toutefois, la crise des « subprime » sert de révélateur aux comportements paradoxaux des banquiers.

Le premier paradoxe, issu de la crise des crédits immobiliers américains, est de mettre en lumière le choc structurel provoqué dans le monde occidental par l’arrivée, extraordinaire, des pays émergents dans le marché mondial. Ces nouveaux acteurs changent la donne économique ; les situations acquises ne le sont plus. Chacun s’en doutait, mais au fond, personne ne le croyait vraiment et bien plus, rien ne sera comme avant. Les fonds souverains de ces pays financent les mauvaises dettes des banques occidentales. Ils en prendront un jour le contrôle. Ce révélateur servira t-il à éclairer ? Rien n’est moins sûr.

Le deuxième paradoxe est, lui, espiègle ! Les banquiers européens préfèrent financer les « dettes pourries », c’est à dire non solvables, américaines plutôt que de faire crédit à leurs propres clients !
Une des missions du banquier est de faire crédit. Mais, comme il ne veut courir aucun risque, il s’empresse de nous faire marcher sur la tête pour accorder ce crédit. Alors, c’est une garantie de premier rang pour l’un, une caution pour l’autre, des dossiers, des papiers et des signatures. Le contrôle des risques s’y connaît à merveille pour s’assurer ! D’ailleurs, il n’y en a jamais assez. Le banquier ne s’autorise aucune prise de risque. Mais voilà, notre brave banquier ne peut laisser son argent dormir alors, dès que son client a tourné le dos, il s’empresse d’acheter de la « dette pourrie » à tout va. Résultat ; des milliards de dollars partis en fumée ! On voit même certains en perdre la tête.
La sagesse aurait sans doute permis de financer des projets locaux et de développer l’économie au moment où elle en a tant besoin. Notre banquier y aurait même réalisé des économies.

Le troisième paradoxe : les banquiers voudraient faire payer à leurs clients les pertes ainsi encaissées ! Vous trouvez que j’exagère ! Non, non, la question qui se pose, aujourd’hui, est bien de savoir si les milliards de provisions pour comptabiliser les pertes abyssales seront ou non déductibles des impôts payés par les banques. Mais si la banque ne les paie pas,c’est bien le consommateur qui les paiera, d’une manière ou d’une autre !

Le quatrième paradoxe : les banquiers ne savent ni où sont logés les risques qu’ils courent, ni combien ils encourent !
Vous le constatez tous les jours, chaque annonce de résultats trimestriels est l’occasion pour les banques de nous annoncer une perte nouvelle et complémentaire parfois et toujours plus forte – à quelques exceptions près, il faut le souligner – due aux « subprime ». Au point que les ministres des fiances du G7 demande aux banques de révéler leurs pertes. Mais voilà ! nos banquiers ne savent pas combien ! ils ne savent pas où ! Alors, comment les révéler ? Quel étrange paradoxe.

Le cinquième paradoxe : les banques spéculent plus que les spéculateurs eux-mêmes !

Dès lors qu’elles sortent des missions classiques de banque de dépôt, les banques et institutions financières sont les premières à bénéficier de la créativité engendrée par le monde de la finance. Les malheurs présents de la Société Générale, banque de grande réputation, illustrent que la valeur ajoutée des places financières est largement assise sur des positions spéculatives et risquées. Les modèles mathématiques, sensés donner les martingales adaptées au profit, trouvent soudain leurs limites et toujours de plus en plus fortes. Ce n’est plus le client seul qui spécule, c’est le banquier !


La crise des « subprime » aura, espérons le, au moins l’avantage, pour le monde de la finance, de revenir, un peu, les pieds sur terre.
Je vous renvoie à la rubrique « bonnes et moins bonnes lectures » où je recommande de lire l’excellent article, annonciateur, de John Kenneth Galbraith, « économie hétérodoxe », qui décrit le mécanisme de la spéculation financière.

Daniel BOERI
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur
gogolus economicus
Invité





MessagePosté le: Lun Fév 18, 2008 10:54 pm    Sujet du message: crise? quelle crise? Répondre en citant

Comment faire pour éviter ces paradoxes dans un monde virtuel? Les banques sont devenues des entitées virtuelles qui véhiculent des valeurs virtuelles dans un monde d'économie virtuelle. Que ce soit le contribuable ou...mais en fait: qui d'autre? Qui y a t-il d'autre en bout de piste?! Donc même si c'est le contribuable qui devra payer ces milliards, il le fera avec des milliards virtuels, car son travail à lui, le travail du contribuable, n'a pas changé si dramatiquement qu'on voudrait le croire. Une vache est toujours une vache, quel que soit le prix de son lait. Le prix et l'argent sont supposés représenter des valeurs, en être un symbole. Mais où sont actuellement les valeurs? Elles sont...virtuelles. Comme les miliards perdus ou gagnés. L'argent est pire que le Hélium. Quand il remplit une bulle, elle monte, elle monte, elle monte. Et quand elle éclate...ben, on sera tous dans la panade, mais au moins on sera les pieds sur terre. Enfin, c'est ce que je pense....
Revenir en haut
Question



Inscrit le: Feb 08, 2008
Messages: 21

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2008 7:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et le paradoxe de l'immobilier monégasque ?

Une ville vidée de ses habitants, des prix au mètre carré parmi les plus cher d'europe, aucune attractivité si ce n'est une fiscalité avantageuse, avantageuse uniquement pour le résident très aisé. Des dépenses gouvernementales sans cesse croissantes, des recettes stables. Mieux encore un accroissement du territoire en dépit du bon sens, en dépit de "l'ècologie"...

Presque la totalité des Monégasques logés dans le secteur domanial, une très grande partie de la population active (+75%) employée (directement ou indirectement) par l'état

On a la part belle de pointer le paradoxe chez les autres, mais nous même vivons au quotidien un "Bonheur insoutenable"...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur
gogolus economicus
Invité





MessagePosté le: Mer Fév 20, 2008 12:31 am    Sujet du message: certes... Répondre en citant

Certes, le paradoxe est partout, y compris sur les rochers. Mais il faut croire que les monégasques adooorent ça, et pas seulement les monégasques aisés, au vu des résultats des éléctions. Vivement un poste de contrôleur général des finances, de préférence indépendant. A condition que celà plaise en haut lieu, évidemment!
Revenir en haut
Invité






MessagePosté le: Sam Mar 08, 2008 10:17 pm    Sujet du message: virtuel Répondre en citant

c'est un scandale que les banquiers soient aussi nuls. ils ne maitrisent rien. c'est le triomphe de l'incapacité généralisée. un monde entier d'incompetents et d'irresponsables.
mais tout est virtuel l'argent les biens immobiliers tout monte pour faire plouf. c'est les montagnes russes.

tout est virtuel sur cette terre. surtout les hommes. on nait et on meurt. tout n'est que vanité et faux semblants. tout est provisoire et virtuel.
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    www.danielboeri.com Index du Forum -> Edito du 13 Février - La crise des Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
 
 

Forums ©